Accord : Quelques généralités sur ce sujet
 
L'accord d'un piano consiste à ajuster la tension des cordes de sorte que l'ensemble du registre sonne juste à l'oreille humaine. Un piano moderne comporte au moins 220 cordes réparties en 85 ou 88 notes. Cela crée une très grande tension sur la structure harmonique, entre 15 et 20 tonnes selon le piano. Le travail de l'accordeur consiste à stabiliser cette tension le plus longtemps possible autour d'un diapason de référence, couramment le LA 440. Il accorde d'abord l'octave centrale en demi tons égaux (tempérament égal), puis les octaves supérieures et inférieures tout en contrôlant la justesse des unissons. L'accord d'un piano est toujours un compromis, car il est mathématiquement impossible d'obtenir à la fois la stricte égalité des demi-tons et la justesse parfaite des intervalles. C'est l'équilibre et la construction harmonieuse de l'ensemble qui prime.      Qu'est ce qu'un accord ?

 
     Une des difficultés de ce travail réside dans le maniement de la clé d'accord. Il convient en effet, après avoir amené la corde à la hauteur souhaitée, "d'asseoir" la cheville dans le sommier du piano, par un mouvement particulier. De la qualité de ce geste dépend la tenue de l'accord. Une autre difficulté tient à la correction d'un défaut acoustique du piano, provoquée par la grande raideur des cordes, appelé inharmonicité. Ce phénomène induit pour chaque note et sa fondamentale des fréquences harmoniques légèrement différentes de l'harmonique idéale. Il faut pour y remédier "écarter" les octaves de façon à obtenir une consonance optimale sur l'étendue du registre.
Elle est très variable selon l'état du piano (sommier, chevilles et cordes), les conditions thermiques et hygrométriques, la fréquence d'utilisation, le jeu et les exigences du musicien. Un accord annuel est un minimum pour prétendre jouer normalement. Un accord tous les 6 mois est beaucoup mieux, et permet d'adapter le piano aux changements hygrométriques saisonniers. Un professionnel ou un amateur exigeant pourra faire accorder son piano plusieurs fois par an.
Cas d'un piano neuf : il baisse rapidement d'un quart de ton du fait de l'étirement des cordes. Il devra donc être accordé plus souvent pendant les 3 premières années, le temps qu'il se stabilise.
     Fréquence de l'accord

     Cas particulier du clavecin

Un clavecin peut s'accorder à tempérament égal (demi-tons strictement égaux au détriment de la justesse de certains intervalles), ou selon des tempéraments inégaux (demi-tons légèrement inégaux afin d'obtenir la justesse de certains intervalles, notamment de quintes et de quartes). Cette dernière solution donne de la couleur et du relief à certaines tonalités, et se prête très bien aux interprétations en musique ancienne.

© Thierry Kokel - Tous droits réservés
webmaster